A.Aleya

A.Aleya

Un état de grâce

 

 

 

 

Assise au fond du bus

Je me crois revenue

en arrière

dans le temps

Juste un instant de grâce

musique dans les oreilles,

je me fais transporter

j’ai quinze ans

dans le temps

je suis toujours pareille

Ni plus ni moins

bref, je suis moi.

Je cligne des yeux et

les ados portent des jeans serrés

des baskets usées des pulls déformés

A bien y regarder

les tatouages, les chaînes, c’est stylé

les cheveux bleutés, c’est hypé

les écouteurs dans les oreilles,

Je pose ma tête contre le soleil

Un court moment de grâce

Des murmures de rap vintage ou même Kate Bush

Y a que les marques de sacs qui font tâche.

Je zyeute par la fenêtre, je vois les mêmes rues, les mêmes arrêts

qu’il y a quarante ans

C’est le même soleil, les mêmes rayons et pourtant,

la Terre,

si on ne la fout pas en l’air,

ce sera la même jusqu’à la fin de notre mort

Je sursaute.

Je reviens vers les yeux des gens

Fixés sur les écrans

des téléphones.

Assise à côté de moi sur le siège du bus

Je la vois

En état de grâce

Je n’ai pas quinze ans

Elle les a.

2024 - Aleya

caché



15/03/2024
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres